La thermographie du corps

Nous savons que la température d’un corps peut nous renseigner sur son état de santé. Nous pouvons la sentir au toucher et la mesurer avec un simple thermomètre. Avec la douleur, la fièvre est la réaction physiologique la plus courante utilisée par le corps pour nous indiquer qu’il a un problème.

La température du corps ne varie pas toujours dans sa totalité, ce sont parfois des parties spécifiques qui « chauffent » ou sont « étonnamment froides ». Ce n’est jamais sans raison. Que faut-il comprendre ? Comment le voir, le mesurer, et bénéficier de ces informations pour notre santé ?

Grâce à la récente évolution des performances informatiques, la thermographie (ou imagerie thermique) médicale nous permet aujourd’hui de voir, photographier et mesurer ces variations de température avec une extrême précision, de déceler des anomalies autrement invisibles, et d’en analyser les résultats. Par exemple, une zone hyperthermique (chaude) indiquera une inflammation, alors qu’une zone hypothermique (froide) révélera une tuméfaction, une détérioration nerveuse ou un tissu cicatriciel.

La thermographie nous oriente sur la source réelle, parfois cachée, du problème: non pas par déduction en fonction des symptômes, mais par visualisation directe. Elle ne se substitue pas aux autres techniques de diagnostic, mais tient une place privilégiée dans ce domaine puisqu’elle permet d’identifier d’éventuels problèmes avec une méthode différente, non-invasive, pertinente, précise et particulièrement précoce, ce qui en fait un outil de premier choix dans le monde médical, le domaine du diagnostic – et pour la santé en général.

Elle peut nous aider à résoudre des problèmes de santé qui nous font souffrir et nous freinent dans notre quotidien, éviter qu’ils ne dégénèrent en pathologie plus lourde et plus conséquente à traiter, et même déceler des problèmes parfois impossibles à identifier avec d’autres moyens. Elle permet également de mettre en évidence des « douleurs inexplicables » qui ne sont, en effet, pas toujours d’origine psychosomatique.

Aussi, en cas de pathologie avérée, la thermographie nous donne les moyens de suivre la progression d’une guérison pour évaluer l’efficacité d’un traitement sans risque d’interférer avec les soins prodigués.

L’examen thermographique prend peu de temps, les mesures de température sont ultra-précises et il n’y a aucun contact direct avec le corps. Sans douleur, sans injection de produit de contraste, sans radiations, et sans risque pour la santé.

Pour qui ?

La thermographie s’adresse à tous, peu importe l’âge et la condition physique (femmes enceintes, enfants, sportifs, obèses, les personnes souhaitant éviter ou limiter les radiations et/ou injections, en cas de résultats peu concluants d’autres formes d’examen), ainsi qu’aux médecins et thérapeutes qui sauront valoriser les informations obtenues par l’imagerie thermique.

Il n’y a pas de contre-indication à la thermographie.

Pour quoi ?

La thermographie est capable de donner une image claire de n’importe quelle partie d’un être vivant, et ses domaines d’application sont aussi vastes qu’il existe de soucis, douleurs et maladies !

Les images parlant souvent mieux que les mots, voici quelques exemples concrets:

flir2260 dos2 Charbonet
Ventre Dos Articulations

Ces quelques exemples soulignent encore une fois l’importance de la prise en charge d’une personne et de son corps dans sa globalité. 

Le corps est un système complet et complexe où tout est lié. La douleur ressentie à un endroit trouve peut-être son origine dans une anomalie se situant ailleurs dans l’organisme… Sans identifier la source, on ne pourra que traiter les conséquences (réduire momentanément les douleurs), mais pas l’origine du problème (base de la guérison). Parfois d’ailleurs une simple correction posturale pourra faire des miracles ! Pour certains cas donc, l’examen thermographique du corps entier est vivement recommandé.

Chaque personne est unique, chaque corps l’est aussi. Son fonctionnement, ses points faibles et sa force, les influences de l’environnement et du mental, ses souffrances et leur manière de s’exprimer, sa capacité à réagir, à guérir, à prévenir, sont différents. Pour savoir si la thermographie est indiquée et utile dans votre cas, contactez-moi ICI.

A titre indicatif, un examen thermographique peut prendre entre 30 minutes (pour une zone précise) et 1 heure (pour le corps entier). Son coût variera en conséquence, entre Fr. 100.- et 250.-. Il est effectué par une technicienne en radiologie médicale. A ce jour, il n’est pas encore remboursé par les caisses maladies ou les complémentaires en Suisse.

Grâce à l’imagerie thermique, nous pouvons donc mettre en évidence des lésions ou maladies parfois difficiles ou même impossibles à déceler par d’autres moyens de diagnostic, pour nous aider à en comprendre l’origine et choisir ou adapter le traitement adéquat sur la base d’informations précises en vue d’une guérison rapide et dans les meilleures conditions.

La thermographie s’adresse à toute personne qui désire voir et savoir, qui considère la prévention comme un atout-santé essentiel, qui désire un suivi précis de sa guérison pour évaluer l’efficacité d’un traitement, qui ne comprend pas d’où viennent ses douleurs, qui désire limiter les radiations, qui cherche à éviter des souffrances provoquées par des postures/mouvements de la vie quotidienne ou de son activité sportive (voir Sportifs), et qui choisit une approche proactive de sa santé.

contact

error: Contenu protégé !!