La thermographie équine

En médecine vétérinaire, confrontés à l’incapacité de l’animal de communiquer, il est souvent difficile d’émettre un diagnostic fiable de blessure, de maladie ou d’autres traumatismes. Et ce tout particulièrement lorsque les symptômes sont changeants ou en l’absence de symptômes visibles.

Lorsqu’un cheval souffre, il ne le montre pas forcément. Il fera même son possible pour cacher cette faiblesse aussi longtemps qu’il le pourra. Pour éviter que la situation ne s’aggrave, risquant d’impliquer des traitements plus longs et plus lourds, une détection précoce est essentielle.

La thermographie (imagerie thermique) utilisée en milieu équestre est un outil précieux pour déceler l’invisible, localiser une zone à problème, son rayonnement et son intensité. C’est une technique non-invasive (pas de contact direct avec le cheval) qui consiste simplement à photographier et mesurer avec une infime précision les différences de températures émises par le corps de l’animal. Ces variations thermiques sont autant d’indicateurs nous aidant à identifier un traumatisme chez l’animal souffrant.

Aujourd’hui, grâce à l’évolution de la technologie, l’analyse de ces données donne au vétérinaire, thérapeute, formateur, fermier, propriétaire, cavalier ou professionnel équin les moyens de visualiser une lésion, rapidement et efficacement, et de mieux comprendre la source du problème. Ceci nous aide à déterminer le traitement spécifique approprié pour l’entreprendre sans perdre de temps.

La thermographie est également une technique privilégiée pour surveiller la récupération d’un cheval suite à une activité intense ou une maladie, et suivre l’évolution de sa guérison, afin de vérifier – et adapter si nécessaire – le traitement en cours pour assurer une efficacité optimale.

Contrairement à la radiographie conventionnelle et à l’IRM, la thermographie n’émet aucun rayonnement: elle consiste simplement à prendre des photographies de l’animal avec une caméra infrarouge. Cette technique ne présente donc aucun danger pour le cheval et la personne qui s’en occupe.

Il n’y a pas de contre-indication à la thermographie équine. Un protocole est à respecter pour garantir la fiabilité des résultats de l’examen: celui-ci vous est communiqué lors de la prise de rendez-vous en fonction de la pathologie spécifique du cheval. Grâce à un équipement facilement transportable, l’examen peut être effectué directement sur le terrain.

La thermographie est un outil de diagnostic d’une valeur inestimable pour le cheval, puisque qu’elle nous donne les moyens d’identifier avec précision la ou les parties de son corps qui le font souffrir, le ralentissent, limitent ses performances – et de surveiller son évolution en temps réel. A la lumière de ces informations, les bonnes décisions pourront être prises pour le soulager, le guérir, lui faire retrouver son énergie dans les meilleures conditions.

Quelques exemples d’images…

Pour de plus amples informations contactez-moi  ICI

error: Contenu protégé !!